Femme enceinte et ostéopathie

La grossesse est une période particulière dans la vie d’une femme durant laquelle le corps subit des modifications importantes de son fonctionnement. Quoique nécessaires et physiologiques, ces modifications peuvent néanmoins occasionner l’apparition de désagréments plus ou moins importants. De plus, la majorité des traitements médicamenteux étant proscrit lors de la grossesse, il est difficile pour la femme enceinte de trouver une solution à ses différents maux. Femme enceinte et ostéopathieLa modification du système hormonal va entraîner les symptômes dits « sympathiques » de la grossesse. A savoir l’absence de règles, une poitrine plus sensible ou encore nausées et vomissements. Au fur et à mesure que bébé grandit la posture de la femme enceinte se modifie. On assiste alors à une augmentation de la cambrure lombaire, pouvant être source de lombalgie, avec ou sans sciatalgie. Avec la croissance du bébé apparaissent aussi des troubles digestifs puisque bébé monte et repousse les organes du système digestif.

Voir l’ostéopathie et la grossesse (UFOF)

 

Quand consulter ?

En règle générale nous recevons les femmes enceintes à partir du 4ème mois. La taille du bébé est alors suffisamment importante pour modifier la posture et tirer sur les ligaments, provoquant alors inconforts et douleurs. L’ostéopathie, en travaillant en douceur pour détendre les articulations et les ligaments aider à traiter divers désagréments liés à la grossesse (maux de dos, sciatalgie, reflux gastriques, troubles du sommeil…).

Une partie importante de la prise en charge ostéopathique de la femme enceinte est la préparation à l’accouchement. Avant l’accouchement l’ostéopathe doit s’assurer d’une bonne mobilité du bassin et du petit bassin pour faciliter le passage du bébé. Dans les semaines qui suivent l’accouchement il est nécessaire d’intervenir en ostéopathie afin de s’assurer que le bassin ne présente pas de dysfonctions ostéopathiques pouvant causer des douleurs de manière chronique.