Les 5 sources du mal de dos

Les 5 sources du mal de dos

D’après une étude d’Opinionway, 9 français sur 10 ont déjà souffert du mal de dos, c’est pourquoi il est appelé « le mal du siècle ». Il peut apparaître à tout âge, même chez les jeunes puisque 84% des 18-24 ans déclarent avoir déjà eu mal au dos. Il existe des douleurs d’origine mécanique et inflammatoire, dans 90% des cas le mal de dos est d’origine mécanique et bénin. On distingue des douleurs dites aiguës, et d’autres dites chroniques.

L’apparition d’un mal de dos est souvent pluri-factoriel, la plupart du temps les sources du mal de dos sont à rechercher parmi les causes suivantes:

mal de dos, mauvaise posture, ostéopathe, le luc, gary monfort

Les mauvaises positions adoptées au quotidien

Dans 90% des cas, le mal de dos est bénin et dit d’origine mécanique. Parmi les premières causes on trouve les positions que nous adoptons au quotidien. En effet, nous avons tous tendance à choisir naturellement des positions qui tendent à occasionner une sur-sollicitation au niveau des vertèbres et des disques. Ainsi lorsque nous sommes assis de manière « avachie », le bas du dos se courbe, ce qui entraîne un écrasement du disque intervertébral et une mise en tension des ligaments postérieurs des vertèbres lombaires. Plus on passe de temps dans cette position et plus le disque peut devenir sensible au quotidien, notamment lors des mouvements et changements de position. Le même phénomène de manière plus intense s’observe lorsque l’on soulève un carton en courbant le dos, point de départ de nombreux lumbago. Lorsqu’on se tient debout de manière prolongée il arrive que nous nous « avachissions » sur notre posture, ce qui entraîne une hyper-cambrure, source d’une douleur à type de barre lombaire lorsque la position est tenue de manière prolongée. Enfin nous observons le même genre de problématique au niveau des vertèbres cervicales chez les personnes qui travaillent sur ordinateur ou lisent la tête penchée en avant de manière prolongée.

Les dysfonctions ostéopathiques

Parmi les causes de douleur de dos nous trouvons toujours des dysfonctions ostéopathiques. En effet, pour fonctionner convenablement, une colonne vertébrale doit être libre de tous ses mouvements. La présence de dysfonctions ostéopathiques va induire une perte de mobilité locale, douloureuse ou non, et un processus de compensation susceptible de provoquer d’autres dysfonctions et tensions musculo-ligamentaires. Les dysfonctions ostéopathiques sources de mal de dos peuvent se trouver au niveau du rachis, mais aussi au niveau des articulations des membres, du crâne ou encore des viscères.

Les troubles du système postural

Il arrive souvent que des personnes présentent ce qu’on appelle un « trouble postural », c’est-à-dire une altération dans l’équilibre et le tonus de la posture. Ce phénomène peut être très bien compensé par l’organisme, ou au contraire occasionner tout un panel de symptômes qui peuvent siéger à différents endroits en fonction de la problématique. On peut citer comme exemple le cas des genoux en X, position qui va induire une compensation mécanique au niveau du bassin et des lombaires et qui à la longue peut occasionner des douleurs dans certaines circonstances et être le point de départ de dysfonctions ostéopathiques récurrentes. Ainsi le trouble postural provient d’un déséquilibre d’un ou plusieurs des capteurs posturaux que sont les pieds, les yeux et les mâchoires.

La sédentarité

L’absence d’activité physique est une source de mal de dos dans la mesure où cela entraine un manque de tonus des muscles de la posture. La présence de muscles toniques et forts permet à la colonne vertébrale de se tenir correctement et la protège de l’apparition de dysfonctions ostéopathique en la rendant plus forte.

Le stress

Enfin nous trouvons le stress qui est source de bien des problèmes, dont le mal de dos. En effet, il est démontré que le stress peut être source de douleurs de dos, comme lorsque l’on en a « plein le dos » comme le dit l’adage populaire. Ainsi, il a été mesuré que la présence de stress dans une entreprise augmente le risque de douleurs lombaires pour les travailleurs.

Nous pouvons donc constater que le mal de dos est en majeure partie d’ordre mécanique. Lorsque la mécanique ne fonctionne pas bien, nous assistons à l’apparition de gênes dans un premier temps, ensuite de douleurs, puis enfin avec le temps lorsqu’aucune solution n’est apportée, apparaît de l’usure comme de l’arthrose, des pincements discaux, un canal étroit ou encore une hernie discale. Il est important de retenir que ces pathologies n’apparaissent pas du jour au lendemain et ne sont pas héréditaires, elles sont le résultat d’un lent processus dégénératifs lié à des hyper-sollicitations et une mauvaise utilisation.

A travers ces informations on comprend que le meilleur traitement contre le mal de dos est la prévention, en prenant soin de son dos par l’adoption de bonnes postures au quotidien, en pratiquant une activité physique régulière, en luttant contre le stress, en réglant les déséquilibres posturaux éventuels et enfin en consultant régulièrement un ostéopathe afin de corriger les dysfonctions et entretenir la mécanique. Il en va de même lorsque les pathologies sont déjà installées, le recours aux traitements médicamenteux comme les antalgiques ou les anti-inflammatoires représente une aide importante pour calmer les douleurs. Néanmoins ils n’ont pas d’effet sur la cause mécanique qui est le point de départ, ils doivent donc être utilisé en complémentarité avec le traitement mécanique et l’observation des conseils.

Gary MONFORT ostéopathe D.O.